fr

Prix de l’Audace artistique et culturelle 2023

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Monsieur Pap Ndiaye, le Directeur général de l’enseignement scolaire, Monsieur Edouard Geffray, et le Président d’honneur de la Fondation Culture & Diversité, Monsieur Marc Ladreit de Lacharrière, ont remis ce mardi 30 mai, en présence de Jamel Debbouze, président d’honneur du Jury, le prix de l’Audace artistique et culturelle 2023 aux lauréats de cette onzième édition. La Cérémonie, organisée à l’Hôtel Rochechouart, a réuni porteurs de projets, jeunes, artistes membres du Jury et représentants institutionnels engagés dans l’éducation artistique et culturelle.

Pour cette édition 2023, 42 projets de 26 Académies ont été sélectionnés en local conjointement par les DAAC, les DRAC et les DRAAF. Trois lauréats ont ainsi été primés dans trois catégories favorisant la notion de décloisonnement :

1. Catégorie Interdisciplinaire – le décloisonnement entre les disciplines constitutives de l’EAC (tous les champs artistiques et culturels y compris la culture scientifique technique et industrielle et la politique mémorielle) et les pratiques sportives, celles en lien avec les enjeux de citoyenneté ou de développement durable … ;

Projet lauréat « Angoulême-Mayotte : une correspondance documentaire » porté par le collège de Kwalé  – Académie de Mayotte

Le projet « Angoulême-Mayotte : une correspondance documentaire » est une initiation documentaire lancée en 2020 et proposée aux élèves de quatre classes de collèges, deux à Angoulême et deux à Mayotte. Les mêmes élèves sont suivis pendant trois années scolaires (en Cinquième, Quatrième et Troisième). L’action est réalisée dans le cadre des PEAC (Grand Angoulême/Mayotte), avec les auteurs-réalisateurs Miquel Dewever-Plana et Isabelle Fougère. À l’issue des trois ans, les élèves se trouvent en capacité de réaliser leurs propres sujets documentaires : écriture, réalisation, montage. Ils deviennent les ambassadeurs du travail réalisé, soit 36 courts-métrages documentaires entre Mayotte et Angoulême. L’ensemble forme une correspondance vidéo entre la Charente et l’océan Indien. C’est une expérience, un apprentissage et une appropriation (spatiale, technique et sociale) qui ose le décloisonnement en poussant les collégiens à sortir de leurs frontières mentales et leur zone de confort pour aller à la découverte des autres et d’eux-mêmes, au-delà des frontières visibles et invisibles et des préjugés.

2. Catégorie Inter-degré & Inter-établissement – le décloisonnement entre différentes écoles et établissements scolaires d’un même territoire mais présentant des typologies ou des cycles/degrés différents ;

Projet lauréat « Et si on jouait ensemble ? pour une école artistique » porté par le Lycée Cuvier – Académie de Besançon

Le projet « Et si on jouait ensemble ? pour une école artistique » est né d’une rencontre entre deux enseignantes autour d’une présentation d’un spectacle que les lycéens ont joué pour les enfants. Ce projet aux valeurs citoyennes permet à des élèves de CE2 de l’école primaire Coteau Jouvent de Montbéliard (éducation prioritaire renforcée) de découvrir la pratique théâtrale ainsi que des perspectives de scolarité dans un lycée de secteur. Des élèves de première spécialité théâtre du lycée Cuvier s’exercent à porter un regard sur leur pratique afin de jouer les metteurs en scène auprès des écoliers. Ils prennent en charge les différents aspect de la pratique artistique, tels que la mise en scène, la direction d’acteurs, la réécriture, la régie… Grâce au soutien des différents partenaires : la ville de Montbéliard et le théâtre Grrranit de Belfort, le projet prend appui sur des compétences locales et des ambitions communes. Plus largement, il permet le « frottement » de deux mondes et l’émergence d’étincelles créatives. Les enseignantes porteuses de ce projet sont témoins, avec émerveillement, de cette éclosion. Un tel projet permet aux élèves qui y participent de développer des compétences de concentration, d’écoute de l’autre, de confiance en soi, de créativité… dans une ambiance chaleureuse et bienveillante, autant d’éléments indispensables pour bien vivre l’école.

3. Catégorie Temps de vie – le décloisonnement entre les différents temps de vie de l’élève (scolaire, périscolaire, voire extrascolaire) et/ou en lien avec d’autres publics du territoire (EHPAD, crèche, association…).

Projet lauréat « Je danse, tu danses, nous dansons » porté par le collège Paul Klee – Académie de Créteil

Le projet « Je danse, tu danses, nous dansons » permet aux collégiens des sections ULIS, TFM MI et UPE2A du collège Paul Klee de Thiais de se retrouver autour des pratiques chorégraphiques avec les intervenantes de La briqueterie – Centre de développement chorégraphique national du Val-de-Marne. Ces jeunes partagent un rapport difficile aux corps et aux pratiques culturelles : peu de sorties et d’occasions de se voir sous un prisme valorisant par rapport aux autres élèves. Ce projet s’appuie sur les apports spécifiques de la danse contemporaine qui met en avant l’expression de soi et de l’imaginaire pour donner à ces jeunes la possibilité de se voir « comme les autres » tout en découvrant leur sensibilité propre. Les élèves sont amenés à travailler sur le corps comme langage universel accessible à chacun, dépassant les contraintes liées à leur handicap ou à leur statut d’allophones. Ce projet rayonne sur un temps scolaire et extrascolaire, des sorties à la Biennale de danse du Département du Val-de-Marne pour renforcer les liens avec les familles, à la réalisation et au visionnage collectif d’un film documentaire, par lequel ils se verront et se donneront à voir sous un jour nouveau.

Une dotation de la Fondation Culture & Diversité d’une valeur de 7500 € a été remis à chacun des trois lauréats ainsi qu’un Trophée réalisé par les jeunes de l’association la Source-Rodin à Meudon.

Retour en images sur la cérémonie

Nos Actualités

REGARDS / 15 ans du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière – Académie des beaux-arts

Lire la suite